24 Mar 2021

Interview avec Winston Fairbairn

Pour ce dernier portrait de la première série d’entretiens avec les enseignant.e.s EPF, nous recevons Wiston Fairbairn, enseignant sur le campus de Montpellier, membre actif de la Cellule d’Innovation Pédagogique et Numérique (IPN).

Adepte de la pédagogie hybride, Winston recueille aussi régulièrement les feedbacks des étudiant.e.s pour améliorer ses enseignements. Il viendra en témoigner lors du prochain Jeudi Pédagogique le 15 avril 2021 à 14h (Save the Date !).

  • Bonjour Winston ! Pourrais-tu te présenter brièvement s’il te plaît ?

Je suis physicien/mathématicien de formation. J’ai intégré l’EPF en tant que permanent en 2014. J’y enseigne les mathématiques et la physique en 1,2,3 et 4ème année.

  • Es-tu souvent amené à enseigner aux grands groupes d’étudiant.e.s ? De quelle taille à peu près ? 

Oui. Les grands groupes sont de 80 et 100 élèves respectivement.

  • Comment fais-tu pour rendre les étudiant.e.s actif.ve.s lors des séances ? 

En grand groupes, je leur pose souvent des questions, j’encourage les leurs, je fais régulièrement des synthèses pour maintenir l’attention et ponctue les séances de petits quizz. En petits groupes, lorsque le contenu le permet, je propose aux étudiants de travailler en petits groupes à la manière d’un atelier. Ils s’expliquent alors les notions les uns les autres et je joue un rôle d’accompagnant plus que de transmetteur de savoir.

  • Comment fais-tu pour permettre aux étudiant.e.s de suivre leurs progrès dans la matière ?  

Je leur propose un référentiel de compétences au début de chaque chapitre et renseigne dans toutes les activités que je leur propose sur Moodle ou en classe les compétences mises en jeu. Chaque compétence est ainsi manifeste dans plusieurs activités ce qui leur permet de progresser compétence par compétence au sein de chaque chapitre. Sinon, il y a les indicateurs plus traditionnels des notes aux différentes évaluations pour lesquelles j’essaie de produire un Retex après la correction de copies avec les principales erreurs et confusions relevées de sorte à les aider à progresser.

  • Est-ce que tu proposes aux étudiant.e.s des activités à faire en autonomie ? De quel type ? 

Oui. Diverses activités sont proposées en autonomie : des vidéos à visionner, des fiches méthodes et fiches synthèses à lire, des autotests à réaliser et des séries d’exercices à rendre sur Moodle. Encore une fois, chaque activité fait intervenir une ou plusieurs compétences exigibles clairement indiquées.

  • Comment fais-tu pour personnaliser l’apprentissage des étudiant.e.s malgré le grand groupe ? Penses-tu y arriver ?

En synchrone et en grand groupe, je ne pense pas y arriver. En asynchrone par contre, j’ai l’impression que les activités proposées permettent aux élèves de progresser à leur rythme et donc d’avoir une forme de personnalisation de leur apprentissage.

  • Quelles sont les activités les plus appréciées par les étudiant.e.s parmi celles que tu leur proposes ? Pourquoi, à ton avis ? 

Ils apprécient les vidéos, les fiches méthodes et les autotests parce qu’ils peuvent les faire autant de fois qu’ils le souhaitent et quand ils le souhaitent.

  • Quelle est la définition que tu pourrais donner d’un.e enseignant.e innovant.e ? 

Un enseignant qui est à l’écoute de nouvelles pratiques, qui teste de nouvelles choses, qui expérimente et se sert de ses retours d’expériences pour faire évoluer ses enseignements dans le but de toujours les améliorer.

Leave a Reply